APPAREIL À OXYGÈNE PORTABLE

  1. Le passager doit être capable d’entendre les avertissements d’alarme de l’appareil à oxygène, de voir les indicateurs d’alerte, et d’avoir la capacité d’agir en conséquence, ou doit voyager avec une personne capable de le faire à sa place.
  2. L’utilisateur de bouteille d’oxygène portable doit s’assurer que l’appareil ne contient pas d’huile, de graisse ni tout autre produits contenant de la vaseline,  est en bon état de fonctionnement et est correctement utilisé.
  3. Le passager doit informer Icelandair de son intention d’emporter une bouteille d’oxygène portable à bord au moment de la réservation. Le passager doit aussi informer les agents de comptoir Icelandair à l’enregistrement et l’équipage au moment de l’embarquement. Il doit également autorisé l’équipage à voir le rapport écrit que le passager doit avoir en sa possession, signé par un médecin spécialiste qui :
    a.Indique si l’utilisateur de l’appareil a ou non, les capacités de voir, entendre, et comprendre les avertissements d’alerte dudit appareil, et s’il est capable, sans assistance, d’agir en conséquence en réponse à ces avertissements.
    b. Indique si l’utilisation d’oxygène est médicalement nécessaire ou non, pour tout ou partie du vol
    c. Spécifie le taux maximum d’oxygène correspondant à la pressurisation de la cabine de l’avion dans le cadre de conditions normales.
  4. Seules les lotions et pommades autorisées dans le cadre d’utilisation d’oxygène peuvent être utilisées par les personnes transportant des bouteilles d’oxygène portables.
  5. Le passager, dont le rapport du médecin spécialiste spécifie la durée de l’utilisation d’oxygène, doit obtenir d’Icelandair ou autres, la durée exacte du vol prévu. Le passager doit emporter avec lui à bord la quantité de batteries suffisante pour faire fonctionner l’appareil à oxygène pour la durée prévue spécifiée dans le rapport de son médecin spécialiste, prenant en compte la possibilité de retard de vol, en prévention.
  6. Le passager doit s’assurer que toutes les batteries de l’appareil à oxygène transportées en cabine dans un bagage à main sont protégées d’un quelconque court-circuit, sont emballées de façon à les protéger de quelconques dommages. Les batteries protégées des court-circuits sont :
    a. Les batteries avec terminaux encastrés
    b. Les batteries emballées de manière à ce que le terminal ne soit pas en contact avec des objets métalliques (y compris les terminaux d’autres batteries). Lorsqu’un appareil à oxygène est emporté à bord d’un vol en bagage à main et n’est pas destiné à être utilisé pendant le vol, la batterie doit être débranchée et emballée séparément à moins que l’appareil à oxygène ne contienne au minimum deux cellules de protection pour empêcher tout risque d’accident pendant le transport.