L’Islande, avec son air pur, son eau claire et ses paysages immaculés, est notre pays d’origine et notre plus importante destination. L’une des plus grandes ressources de l’Islande est la pureté de sa nature que nous souhaitons préserver, raison pour laquelle la cause environnementale est chère à Icelandair.

Nous avons adopté une politique environnementale comme point de référence au développement et  à la mise en place de nouvelles technologies. Le but premier de cette politique est de minimiser l’impact général d’Icelandair sur l’environnement et d’établir des pratiques durables en optimisant l’utilisation efficace des ressources à disposition.

Vous trouverez ci-dessous des  informations complémentaires relatives aux mesures prises par Icelandair pour répondre à ces préoccupations particulières.


Icelandair et les changements climatiques : Objectif « impact zéro »
Le changement climatique est en tête des débats mondiaux quand il s’agit de l’environnement et l’impact de l’industrie aérienne y est un facteur important. Pour mieux comprendre la situation, vous pouvez consulter l’étude menée par le Comité intergouvernemental sur le changement climatique (l’IPCC travaille sous les auspices de l’ONU et partage le Prix Nobel de la Paix 2007 avec l’ancien vice-président américain Al Gore).

Selon cette étude, le transport aérien génère 2 à 3% des émissions à effet de serre. Bien que cela paraisse être minime, Icelandair prend son rôle très au sérieux pour diminuer ces émissions à zéro. En maintenant les objectifs de l’association internationale du transport aérien (IATA), Icelandair perpétuent ses efforts pour réduire les émissions de carbone. Nous nous sommes engagés à réduire au maximum ces émissions d’ici 2020 et soutenons activement la vision de IATA pour atteindre l’impact zéro d’ici 2050.


Flotte Icelandair : des appareils plus écologiques
Un appareil économique en carburant est la clé pour réduire les émissions de carbone. De nombreuses améliorations technologiques en termes de design et d’aéronautique ont été effectuées. À titre d’exemple, Icelandair a installé des ailerons sur ses Boeing 757-200. Ces améliorations simples ont aidé à réduire la consommation de carburant de 4% en diminuant la résistance au vent, ce qui a donc permis de réduire les émissions de carbone.

Nous avions aussi intégré de nouvelles technologies sur notre flotte comme les technologies P-RNAV (Precision Area Navigation) et ADS-B (Automatic Dependent Surveillance-Broadcast). L’ADS-B est un système de navigation innovant qui aide au contrôle du trafic aérien. Ce nouveau système étend la surveillance au-delà de la tour de contrôle, permettant une navigation plus adaptée dans l’espace aérien et un positionnement précis par satellite pour les appareils qui en sont équipés. Cette nouvelle technologie réduit la distance de sécurité entre les appareils qui en sont équipés de 80 à seulement 5 milles marins, ce qui permet d’opérer des trajets plus économiques en termes de carburant et, de fait, diminue les émissions de carbone.

Dans la mesure du possible, nous appliquons constamment des procédures de réduction des nuisances sonores, ce qui permet également de faire des économies de carburant et de réduire les émissions de carbone. Icelandair favorise aussi, dès que cela est possible, l’utilisation d’un seul moteur lorsque les appareils se déplacent sur le tarmac, ainsi que des vitesses, des altitudes de croisière et des trajets variables – tout ceci pour maintenir les émissions de carbone le plus proche du minimum absolu.


Une approche généralisée : l’énergie renouvelable
Nous sommes très attachés à ce qu’Icelandair reste écologique, raison pour laquelle nous ne limitons pas nos efforts au cockpit et au design de nos appareils.

À bord de nos appareils, nous avons réduit la quantité de papier transporté et le surplus d’eau stockée dans la cuve de l’avion, mis en place la vente de repas sur tous nos vols et diminué notre réserve (comme les verres, plats, menus, magazines, etc.). 

Tandis que nos efforts à bord sont traduits par des vols plus écologiques, nous nous efforçons également de respecter l’environnement à tous les niveaux de notre organisation.

Le recyclage de papier, bouteilles et canettes fait partie intégrante de notre culture d’entreprise, de même que le fait d’éteindre nos ordinateurs complètement à la fin de notre journée de travail. De même, nous utilisons au maximum des ordinateurs fixes, afin de réduire notre consommation d’énergie. En ce qui concerne notre consommation d’énergie, notre siège social en Islande est à la pointe du progrès: 100% de notre consommation d’énergie provient de sources renouvelables (hydro-électricité et géothermie). De plus, nous avons des minuteurs installés sur nos installations électriques de façons à ce que les lumières soient éteintes automatiquement à la fin de la journée.

Nous proposons depuis longtemps une option de e-tickets (et espérons ne plus émettre de billets papier très prochainement). De plus, nombreuses de nos opérations sont désormais réalisées sous format électronique. Ces changements sont plus pratiques pour les passagers et également plus respectueux de l’environnement grâce à un gaspillage moindre de papier.


Iceland Carbon Fund : Planter des arbres
Notre dernier effort pour l’environnement est un partenariat avec "Kolviður Iceland Carbon Fund" (Le Fond islandais de lutte contre le réchauffement climatiquequi encourage nos clients à rendre le voyage aérien plus respectueux de l’environnement. En achetant un billet en ligne sur notre site internet, nos passagers peuvent choisir de compenser les émissions de carbone résultant de leur vol.

Les participations versées à ce fond servent à financer des campagnes de reboisement et à favoriser le développement des forêts en Islande (le fond a également des projets de reforestation sous les tropiques). Les forêts sont à l'origine de la majorité des échanges de gaz carboniques entre la terre et l’atmosphère, en produisant de  l’oxygène et en agissant activement en tant que “poumons” de la terre.

Les campagnes de reboisement sont particulièrement importantes pour l’Islande et aident à combattre l’érosion et à restaurer l'équilibre écologique du pays. Plus important encore, la compensation des émissions carboniques permet à nos passagers de devenir des acteurs actifs pour combattre le changement climatique.


Équipes au sol plus écologique
Icelandair travaille avec Icelandair Ground Services(IGS) à l'aéroport international de Keflavík pour avoir le personnel au sol le plus écologique de l’industrie aérienne.

Tous les camions et chariots présents sur le tarmac utilisent les carburants les plus respectueux de l’environnement disponibles actuellement (incluant des options comme les biocarburants et le gaz naturel). Le personnel au sol s’efforce également de réduire au minimum la consommation de carburant. De plus, IGS a pour objectif de renouveler ses équipements utilisant du carburant par des équipements électriques. (Les opérations d’Icelandair en Islande sont alimentées en électricité à 100% par des sources d’énergies renouvelables).


Être écologique à l'international
Nous sommes confiants que les opérations d’Icelandair sont aussi écologiques que possible. Néanmoins nous reconnaissons le besoin de promouvoir des pratiques écologiquement plus saines et durables au sein de l’industrie aérienne au niveau international.

Icelandair s’engage dans un premier temps localement en supportant pleinement l’initiative Single European Sky menée par l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (EUROCONTROL). Ce programme représente un pas important vers la création d’un espace aérien efficace et unifié en Europe, en restructurant les modèles de navigation basés sur le trafic aérien plutôt que les frontières nationales.

Dans cet esprit de construire une communauté d’opérateurs aériens en Europe, Icelandair soutient également la création d’un plan d’échange de quotas d’émissions en Europe, qui est prévu pour 2012. Nous estimons que ce plan est une manière efficace de restreindre l’impact des émissions carboniques sur l’environnement et nous sommes satisfaits que les transports aériens soient inclus dans ce système. Grâce à ce plan, nous sommes confiants que d’autres opérateurs de transport aérien vont suivre l’exemple d’Icelandair et développer une approche proactive pour minimiser l’impact de notre industrie sur l’environnement. En coopérant et coordonnant nos efforts avec nos collègues, nous espérons faire encore plus pour que les transports aériens soient aussi écologiques que possible.

Iceland Carbon Fund
Il est désormais avéré que le changement climatique est imputable aux concentrations accrues de gaz à effet de serre tels que le dioxyde de carbone dans l’atmosphère, provenant de l’exploitation des combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon). Le changement climatique est tenu pour l’une des menaces les plus sérieuses pesant sur l’environnement et le plus important défi à relever par notre planète.

Kolviður ou “Iceland Carbon Fund”, en français le Fond Islandais de Lutte contre le Réchauffement Climatique, s’attache à combattre ces changements en offrant la possibilité aux particuliers, aux familles, aux entreprises et aux institutions de compenser leurs émissions de carbone liées au transport. Les participations versées à ce fond serviront à financer des campagnes de reboisement et à favoriser le développement des forêts en Islande. le Fond Islandais élabore également des projets de sylviculture sous les tropiques. En effet, la plantation d’arbres constitue une méthode efficace, reconnue sur le plan international, pour fixer le carbone. Les forêts sont responsables de la grande majorité des échanges de gaz carbonique entre la terre et l'atmosphère, elles produisent l’oxygène qui permet la vie et ainsi, jouent activement le rôle de "poumons de la Terre".

Les campagnes de reboisement sont particulièrement importantes pour l’Islande. A l’époque de l’établissement des premiers colons, on estime que les forêts couvraient un tiers du pays or actuellement, elles ne s’étendent que sur 1,3 % du territoire. Ce déboisement massif et l'érosion qui s’en est suivie, ont fait de ce pays l'un des plus érodé en Europe. La plantation d’arbres en Islande contribue à combattre cette érosion et rétablir l’équilibre écologique du pays.

Tous les passagers d’Icelandair peuvent désormais compenser leurs émissions  résultant de leur vol par le biais du Fond Islandais (“Iceland Carbon Fund”) et devenir ainsi, un acteur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le montant de la participation à verser dépend de la distance couverte par leur vol.