Guerre des prix

Guerre des prix

1955

Alors que les activités de Loftleidir Icelandic deviennent florissantes, la compagnie décide de ne pas adhérer à l'Association internationale du transport aérien, IATA. Cette décision est intéressante, car bien que l'association aide d'autres compagnies aériennes à économiser dans certains domaines, elle décide également des tarifs pour de nombreuses lignes aériennes.

La principauté de Luxembourg n'est pas soumise aux décisions de l'IATA, ce qui est très pratique pour Loftleidir. Aucune compagnie aérienne n'effectue de vols réguliers vers le Luxembourg et le gouvernement est très intéressé par la création d'une coentreprise. Les vols de passagers débutent alors en 1955. Loftleidir Icelandic peut offrir des prix bas pour des vols entre l'Europe et l'Amérique, les ventes de billets augmentent donc rapidement. Pendant ses années les plus chargées, la compagnie transporte 300 000 passagers vers le Luxembourg. De là, ils prennent un train ou un car vers les villes de toute l'Europe.

Mais ce succès s'explique par d'autres facteurs. L'équipe commerciale de Loftleidir Icelandic est innovante et introduit des techniques de vente pionnières. Parmi les nombreuses nouvelles idées, les passagers peuvent payer leurs billets sur une longue période allant jusqu'à deux ans. Faire des affaires de cette manière n'existait pas jusque là. L'équipe offre également des visites guidées et des forfaits spéciaux pour les passagers faisant une escale en Islande avant de traverser l'Atlantique.